Christianisme

Affichage de 1–12 sur 35 résultats


Les dictionnaires définissent le christianisme comme "un système monothéiste de croyances et de pratiques basées sur l'Ancien Testament et les enseignements de Jésus tels qu'ils sont incarnés dans le Nouveau Testament et mettant l'accent sur le rôle de Jésus comme sauveur". C'est certainement une bonne définition, mais nous devons aller plus loin.

Même si le christianisme se rapporte à l'Ancien comme au Nouveau Testament, le mot "chrétien" n'a existé qu'après l'époque du Christ. Les chrétiens ont reçu leur nom parce qu'ils étaient des disciples du Christ.

L'une des distinctions importantes est entre la religion doctrinale du christianisme et les religions confessionnelles du christianisme. Une fois le canon achevé et les Écritures identifiées, la définition du christianisme doctrinal s'est basée sur l'interprétation littérale des Écritures.

Un problème dans l'Église primitive était que les Écritures ne pouvaient pas être facilement reproduites, de sorte que les chrétiens n'avaient pas vraiment accès directement aux Écritures. L'Église catholique confessionnelle a donc été chargée d'interpréter les Écritures pour les gens du commun. Bien qu'aujourd'hui tout le monde ait accès aux Écritures, le fait est que les différentes confessions interprètent toujours les Écritures pour leurs paroissiens.

Au tout début de la période apostolique, les apôtres ont dû continuellement clarifier la doctrine chrétienne qui semblait souvent corrompue. Aujourd'hui, même avec nos Écritures bien documentées et accessibles à tous, la croyance dans le vrai christianisme (l'interprétation littérale de la Bible) a été corrompue dans une mesure encore plus grande. Le pourcentage actuel de chrétiens qui croient en l'interprétation littérale des Écritures, et qui ne choisissent pas les Écritures à leur goût, est d'environ 9%.

La plupart des chrétiens d'aujourd'hui ont adopté de nombreuses croyances humanistes et antithéistes. Les confessions chrétiennes ont accepté de nombreuses idées culturelles et les ont intégrées à leur doctrine. En général, de nombreux concepts de péché, de jugement et de colère de Dieu ont été mis de côté en faveur d'une religion d'amour, d'unité et de tolérance.