Art neo-classique

Afficher tous les 11 résultats


Le néoclassicisme est le mouvement des XVIIIe et XIXe siècles qui s'est développé en Europe en réaction aux excès du baroque et du rococo. Le mouvement a cherché à revenir à la beauté et à la magnificence classiques de la Grèce antique et de l'Empire romain.

L'art néoclassique est basé sur la simplicité et la symétrie et s'inspire de l'historien de l'art allemand Johann Joachim Winckelmann qui pensait que l'art devait viser les formes et la beauté idéales de l'art grec. Comme il l'a écrit : "La seule façon pour nous de devenir grands, peut-être inimitables, est d'imiter les anciens".

La renaissance des canons artistiques de l'Antiquité classique est née de l'admiration pour l'art de la Renaissance, ainsi que pour les Lumières et la peinture classique antérieure de l'artiste français Nicolas Poussin, ainsi que d'une insatisfaction à l'égard du rococo et de l'écrasant style baroque.

Alors que les artistes romantiques cherchaient à peindre la cruauté et la vitalité de l'action, les peintres néoclassiques voulaient dépeindre la beauté et l'harmonie d'un sujet. Ils combinent un style idéaliste, utilisant la perspective avec le drame et la force selon la définition de Winckelmann du mouvement comme "noble simplicité et calme grandeur".

Les œuvres néoclassiques sont donc sérieuses, sans émotion et héroïques. La retenue et la simplicité, ainsi que la représentation précise et la congruence étroite d'une forme claire et d'un contenu noble, sont les principales caractéristiques du néoclassicisme.